Introduction

Version complétée début 2017, suite à différents retours d'expériences. Nous rajoutons fin Septembre un sujet statistiques de réussite à l'EPITA.

Cet article se veut comme une introduction des grands enjeux à connaitre / anticiper au niveau des deux années du cycle préparatoire. Il sert aussi de fil conducteur pour introduire de nombreux articles plus détaillés (liens dynamiques en rouge) qui sont dans la partie "privée" de notre blog, accessibles gratuitement via une simple demande d'inscription à notre blog. Vous pouvez à tout moment faire une "demande d'inscription" via le menu à gauche, ou en cliquant ici.

En complément de ces nombreux articles, notre communauté de Parents d'Epitéens, ainsi que quelques diplômés et élèves mobilisés pour aider bénévolement les Parents d'Epitéens, et donc indirectement les Epitéens, est disponible sur notre Forum pour répondre à vos questions et échanger vos expériences.
 

Cet article est complété par deux articles de synthèse dans la découverte du cycle préparatoire :

Nous avons réalisé sur base de nombreux retours d'expériences de Parents d'Epitéens et d'Epitéens des promotions 2019 et 2020 une série d'articles qui sont destiné à aider les futurs SUP à anticiper / comprendre . Ces articles contiennent une série de liens dynamiques vers d'autres articles de fond qui vous permettront de creuser les sujets qui vous intéresseront.

Il s'agit des articles suivant :

  • "Conseils aux futurs Prépa SUPs et à leurs Parents à l'entrée à la Prépa EPITA". Cet article synthétise les conseils d'une cinquantaine de membres de notre communauté des promotions 2019 (en début de SPE) et 2020 (en fin de SUP), commentés par notre Comité de Rédaction. Cet article est en libre service, et fait référence à d'autres articles plus détaillés réservés à nos membres. Tout candidat à l'EPITA ou Parent de candidat à l'EPITA peut demander à y accéder.
     
  • "Les dates clefs / conseils clefs pour le S1 de SUP". Construit un peu sur la base d'un almanach, cet article est potentiellement à relire régulièrement. Il vous décompose le début de l'année de SUP en grande plage disctincte. Et pour chaque plage il donne les conseils clefs / articles clefs de fond à lire / quelques repères ou date à bien comprendre et anticiper. 

Un vrai changement souvent difficile à négocier pour les élèves en début de prépa

La véritable difficulté est incontestablement que votre enfant trouve le rythme en début de prépa, qui n’aura rien à voir avec celui du Lycée. Et de s’adapter, pour beaucoup d'entre eux, à la vie loin de la maison / avec des temps de transports importants.

La quantité de travail personnel nécessaire pour réussir le cycle préparatoire, même si elle est différente suivant les individus, est très significativement supérieure à ce qui est demandé au Lycée. Le retour d’expérience, en particulier sur ces dernières années,  montre qu’un nombre important d’étudiants ont  beaucoup de mal à s’adapter à ce rythme.

Depuis la rentrée 2015, un grand nombre de cours ont été transformés en "cours en ligne" qui sont à travailler par l'élève en forte autonomie. Ces cours sont de bonne qualité, mais demande là encore une adaptation aux élèves habitués aux cours en classe.

Il reste bien entendu de nombreux cours en salle, mais les horaires de présence sur le campus de l'EPITA sont plus faible qu'au Lycée. C'est à l'étudiant de trouver s'organiser. Mais il faut préciser que le campus reste un endroit beaucoup plus productif pour travailler sur ses TD/TPs en échangeant avec les autres élèves, et bien entendu pour faire les projets informatiques.

Si votre enfant décroche au tout début, la situation peut vite devenir très difficile à récupérer. Certains élèves abandonnent / se découragent parfois à tort.

Il faut donc, comme le précise la Directrice des Etudes, être présent pour suivre votre enfant, et l’aider à comprendre ce qui le pénalise / le handicape. Si la situation ne s’améliore pas, n’hésitez pas à contacter l’équipe enseignante (Direction des études) pour partager vos difficultés. Vous pouvez également profiter à travers l’association de l’expérience de parents qui ont traversé des difficultés similaires aux vôtres.
 

Le planning du premier semestre est très classique

La rentrée donne lieu à un séminaire qui permet à tous les étudiants de rapidement juger leur niveau sur les matières clefs que sont les mathématiques, l’algorithmique et l'anglais. Très vite commence le rythme standard des cours et des contrôles qui va être suivi pendant la prépa. A noter 2 réunions clefs pour les Parents à ne pas rater.

L'article "Planning classique de début d'année de SUP" résume le planning classique macro du premier semestre de SUP, basés sur les plannings des années 2014-2015 et 2015-2016.
 

L’équipe éducative nous donne de nombreux outils pour suivre la progression des enfants

Lors du cycle préparatoire, l’école nous fournit à nous les parents de nombreux outils pour détecter les éventuelles difficultés (suivi d’absence sur internet, relevé des notes des deux premières semaines envoyé au domicile, remise des notes du premier QCM lors de la réunion d’information pour tous les parents, suivi des notes du contrôle continu sur internet).

Le guide pédagogique et le livret d’accueil qui sont envoyés au domicile des parents sont très bien faits. Nous ne pouvons que vous recommander de bien les lire. Vous trouverez la dernière version en ligne sur notre blog.

Nous vous recommandons d’être très attentifs aux premiers résultats. Avoir de grosses difficultés (plusieurs très mauvaises notes de suite) sur les matières principales constitue un facteur d’alerte. Soyez particulièrement vigilants sur les notes de Mathématique / Algorithmique / Informatique. Ce sont classiquement les matières qui occasionnent le plus de rattrapage. Nous revenons sur ce sujet un peu plus loin. Notre comité de rédaction a construit plusieurs outils pour vous aider à comprendre / discuter les résultats de votre Epitéen à la fin du Séminaire.
 
Il faut aussi être vigilant avec l'anglais. L'obtention d'un diplome d'ingénieur en France requiert en effet un niveau minimum en Anglais (minimum de 800 points au TOIEC). Tous les étudiants de SUP passe un TOIEC blanc en tout début d'année (classiquement en fin de seconde semaine). Le niveau de 800 points est un pré-requis à la reprise des cours d'ING2. Nous avons rédigé un article détaillé sur ce sujet que nous avons intitulé "Attention, l’EPITA impose un niveau minimum en Anglais", ainsi qu'un premier article pour gérer les cas tangents que nous avons intitulé "Comment aider un étudiant de Prépa "moyen/faible" en Anglais".

Le point d’étape de fin Novembre / début Décembre de première année

Le rendez-vous de fin d’année (début Décembre en 2015, fin Novembre en 2016) avec le professeur principal est un point d’étape très important. L’équipe pédagogique aura déjà presque toutes les notes de contrôle continu du premier semestre, et pourra donc juger du fait que votre enfant a trouvé le bon rythme / a des chances de réussir sa prépa.

Certains élèves peuvent décrocher très vite et  viser le semestre suivant pour recommencer en cycle sup # (sans attendre la fin de l’année scolaire pour décider d’un éventuel redoublement). Mais attention, de la même façon que tous ne sont pas admis au redoublement, l’admission en cycle sup# n’est pas systématique pour toutes les demandes. L’élève doit avoir des résultats corrects sur les premiers mois et montrer qu’il est personnellement investi  dans ses études, même s’il peut avoir des difficultés dans certaines matières, pour convaincre l’équipe enseignante du potentiel.

Dans certains cas, des passerelles vers d’autres écoles du groupe IONIS (IPSA, ISG, ESME,…) peuvent être proposées dès la fin du premier semestre de Sup, par la direction, pour le cas où l’étudiant se découvrirait un manque important de motivation pour l’informatique, qui pourrait être la cause de mauvais résultats. De même, si  le cursus d’Ingénieur comportant les enseignements théoriques incontournables  (Physique, Mathématiques,…) semblent trop loin des capacités de l’étudiant,  une réorientation est possible vers l’EPITECH qui  offre un niveau Bac+5 (ce n’est pas un titre d’Ingénieur reconnu par la CTI) et concentre ses enseignements sur les technologies informatiques. Dans tous les cas, ces réorientations éventuelles hors cursus EPITA doivent être issues d’un choix bien pesé et exprimé par l’élève, rien n’est imposé ou systématique.

Le premier semestre peut être en partie récupéré par le second. Mais tout ne peut pas être « rattrapé ».
 

65% à 75% des élèves rentrant en Prépa Sup en Septembre passent en 2ème année en Septembre de l’année suivante ?

Vous trouverez sur notre site un article avec les statistiques officielles communiquées au CTI (Commission des Titres d'Ingénieur) :  pour les promotions rentrée en Sept-2013 et Sept-2014, une moyenne de 70% des élèves sont passés en SPE à la fin de l'année, et 11% ont redoublé. Cette statistique est en soit "classique" pour une classe prépa scientifique. Nous avons compilé sur 2 ans des statistiques réelles / constatées qui une fois affinées, sont plus intéressantes à comprendre. Elles sont présentées lors de certaines de nos réunions d'informations avec quelques messages clefs. Si ce sujet vous intéresse contactez nous.

Une partie importante des sorties du cursus EPITA semble avoir lieu en début d’année (Septembre à Novembre) avec décrochage, abandon de nombreux élèves. Mais il y a aussi de nombreux abandons en fin de S1 (vers Février) puis en fin d'année scolaire.

La clef pour vous parents est de bien de suivre les notes et d’aider votre enfant sur ses potentielles difficultés.

Soyez attentif au démarrage, la quantité de travail réalisé (plusieurs heures par soirée semble un minimum) et l’évolution des notes. La moyenne est atteignable dans toutes les matières, mais quelques notes « catastrophiques » restent classiques.

Vous trouverez sur notre blog un article dédié à ce sujet, avec différents retours d'expériences et conseils de parents de notre communauté : "Que penser des rattrapages / redoublements en cycle préparatoire ?"

Au niveau planning, les notes des partiels « tombent au fil de l’eau » par matière sur la seconde moitié de Janvier, comme cela eu lieu lors des contrôles de début Novembre. Il faut 2 ou 3 semaines pour avoir toutes les notes. Ce sera pareil en Juillet pour les partiels du S2 qui sont en Juin. Sur la fin Janvier les parents peuvent trouver les moyennes des contrôles continus sur Pegasus, et avec les premières notes de partiels se faire un avis sur les éventuels soucis de rattrapage. Un article complet existe sur ce sujet dans notre blog : "Estimer les notes de S1 en SUP pendant les partiels".
 
Mais n’oubliez pas que les éventuels rattrapages de S1 sont en parti compensables en S2. Donc sauf en cas de redoublement, que j’imagine décidé par la direction des études suite à la finalisation de toutes les notes,
 

Des éléments de statistiques sont publiés par le CTI

Chaque année l'organisme CTI qui suit les écoles d'ingénieurs publie des statistiques sur la scolarité à l'EPITA. Le dernier rapport est en ligne sur notre site "Le CTI communique les statistiques 2017 de l'EPITA". Ces statistiques sont en soit assez partielles. Elle n'intègre par exemple pas les redoublements partiels, qui reporte portant d'une année la remise du diplome, et qui se traduit par une sortie du cycle standard pas toujours facile à gérer.

De là plusieurs de nos membres ont essayé d'approcher une statistique globale, en se basant tant sur les statistiques publiées par le CTI que sur les informations disponible au sein de leur promotion. Cela a donné lieu à un article co-écrit par plusieurs membres de la promotion 2018 et 2019 intitulé "Quelle est la probabilité d'obtenir son diplome EPITA ?".
 

Le projet informatique, sujet clef du second semestre de première année

Le second semestre s’inscrit dans la continuité du premier, avec en complément le projet informatique qui est à réaliser en équipe et va occuper les étudiants sur plusieurs mois. Ce dernier compte pour une part importante de la notation du second semestre. Mais il ne peut pas compenser les autres matières.

Même si le projet passionne votre enfant, il ne doit donc pas négliger les autres matières.
 

Si vous avez le niveau, ne ratez pas le semestre à l’international

Durant la scolarité EPITA, les étudiants ont l’obligation d’effectuer un semestre à l’étranger : en cycle Préparatoire ou bien pendant le cycle Ingénieur.

L'école, tout comme notre Comité de Rédaction, vous recommandons d’organiser le second semestre de prépa SPE à l’étranger. C’est très clairement la meilleure option pour optimiser la scolarité de votre enfant. Repousser au cycle Ingénieur, encore plus soutenu / intense, la recherche d’un stage à l’étranger peut vite devenir très contraignant / compliqué à organiser. Alors que l’Ecole vous aide à organiser le semestre à l’international en fin de cycle préparatoire. Cela semble être le choix de 80% à 90%
des élèves du cycle préparatoire.

Il faut donc réfléchir aux différentes options avec votre enfant. Tous les élèves de SUP peuvent se renseigner lors de la semaine internationale, classiquement organisée fin Mars de chaque année. Et plusieurs universités partenaires viennent se présenter sur le Campus, et ce dès Janvier pour certaines d'entre elles.

Votre enfant doit postuler à 3 options, certaines options étant très recherchées et donc réservées aux meilleurs élèves. Ces places sont attribuées dans l'ordre des résultat du second semestre. Ce qui peut en soit être une vraie motivation pour votre enfant. Mais attention, en cas de rattrapage aux partiels de fin de première année, l'élève perd sa priorité, et risque de ne pas avoir l'université demandée en premier choix.

Au niveau du blog "Parent-dEpitéen" nous avons consolidé plusieurs dizaines de retours d'expériences sur un grand nombre de destinations.
Nous avons écrits de nombreux articles permettant de choisir/réfléchir aux critères de sélection la destination du S4 puis de l'organiser, de comprendre la semaine internationale, de comprendre les critères de priorisations. Et nous sommes plusieurs dizaines de parents mobilisés autour de notre Forum afin de répondre à vos questions, et de continuer à partager nos expériences tout au long du parcours qui vous attends, vous et vos enfants.

Prévoyez bien le budget complet pour ce semestre, avec voyage / logement et vie sur place / potentiels compléments de financement pour la scolarité locale. Et vérifiez bien que les matières étudiées dans l'université partenaire de votre enfant lui est accessible. En effet le semestre à l’étranger doit se conclure par la validation du semestre d’étude dans l’université d’accueil. Sinon votre enfant devra redoubler son semestre à l’EPITA. Ce n’est pas un semestre de vacances…Et toutes les universités n'ont clairement le niveau d'exigence, et ne forme pas aux mêmes matières. Il est donc clef d'estimer la difficulté et de vérifier que le niveau attendu est à la portée de votre enfant.

Attention : tous les étudiants ne reviennent pas en France avec leur S4 validé

Chaque année des étudiants échouent à leurs examens de S4 à l'étranger. A partir de là il y a deux grands principes : soit l'université propose un système de rattrapage, et alors libre à l'étudiant de s'y inscrire et de réviser pour retourner passer ses examens de rattrapage à l'étranger. Ou alors rien n'est proposé et alors le S4 est "tout simplement" à refaire. Classiquement il est alors refait sur VilleJuif.
On peut ainsi citer l'exemple des étudiants partis à Cork (Irlande) en 2016 (promotion 2019). Certains d'entre eux ont échoués à leurs examens. Ils se sont vu proposé des séances de rattrapage en Aôut. L'étudiant doit alors s'organiser pour réviser "seul et de France" dans la majorité des cas. Il doit ensuite organiser la logistique (transport + logement + éventuelles démarches administratives) pour se rendre sur place faire sa nouvelle série d'épreuve. A notre que de manière "classique", l'EPITA considère que l'Etudiant doit ramener à l'école le document validant son semestre, sans quoi le semestre est à refaire.
 

Une seconde année (SPE) plus «classique » si la première année s’est bien passée

Pas de nouvelle difficulté à anticiper en seconde année si votre enfant a bien trouvé son rythme de travail et de vie lors de la première année, sachant que toutes les matières doivent être acquises à la fin de chaque semestre. Plusieurs des parents qui ont aidé à préparer ce blog on vu leur enfant avoir des rattrapages suite aux partiels de leur semestre de début de SPE. Dans un tel cas, cela ne l'empêchera pas de partir à l'international pour le dernier semestre de SPE, si ce dernier avait été validé en fin de l'année précédente. Il devra passer des rattrapages sur l'été.

A noter cependant que le premier semestre de SPE est plus "compacte" que ceux de SUP. Et là encore on constate des redoublements. Nous avons compilé différentes statistiques au niveau du blog que nous pouvons partager de vive voix si ce sujet vous intéresse.

Attention, cette année encore un projet à réaliser. Mais cette fois ci ce ne sera pas un jeu. Ce qui s'avère souvent moins "motivant" et plus difficile à "lancer". Le premier semestre ne durant que 4 mois (partiels juste avant Noel), attention à ne pas trop reporter les travaux sur ce projet... Certains élèves se retrouvent débordés, voire trop confiant sur certaines matières et arrivent pas assez prêts à leurs partiels. Nous avons rédigé un article sur ce sujet, avec quelques statistiques et recommandations, intitulé "Retour d'expérience sur les rattrapages du S3".

Tout comme lors de la première année, tout semestre non validé suite aux partiels, que ce soit sur le campus de l'Epita ou dans une université partenaire, donne lieu à redoublement. Et attention, même si nous n'avons pas de statistiques sur ce sujet, les cas de redoublement de l'année de SPE existent, toujours sur les matières clefs telles que les mathématiques et l'algorithmique.

Mi Septembre 2016 3 membres du Comité de Rédaction de notre blog ont présenté lors d'une réunion téléphonique d'un peu moins de 2h les grands enjeux de l'année de SPE. 21 Parents d'Epitéens ont échangé librement à cet occasion autour d'un agenda que vous pouvez trouver dans notre article "Retours suite à l'Audio de mi Septembre 2016 sur les enjeux de SPE"

Ne négligez pas l’intégration de votre enfant dans la vie de l’EPITA

L’entre-aide entre étudiants est un élément clef de la réussite de la scolarité à l’Ecole. Elle passe par une bonne intégration de votre enfant dans la vie étudiante de l’Ecole, que ce soit via les associations, bien entendu l’après midi d’intégration, les soirées organisées sur le Campus par le bureau de élèves, le Gala, …


Dès Mars de l'année de SPE il faut comprendre / anticiper les grands enjeux d'ING1

L'année ING1 est potentiellement l'année la plus difficile de toute la scolarité de l'EPITA. Vous avez peut-être déjà entendu parlé de la piscine, mais ce n'est qu'un des enjeux à connaitre. Nous avons réalisé avec notre communauté de Parents d'Epitéens un certain nombre d'articles qui méritent d'être connus / compris plusieurs mois avant l'entrée en ING1. Ces articles ont donné lieu à une conférence téléphonique en Février 2016 qui a montré leur "pertinence" et leur "utilité". Selon la vingtaine de Parents qui étaient réunis ce jour là, tous ont fortement recommandé à tout Parent d'Epitéen en SPE de lire / comprendre ces écrits plusieurs mois avant l'entrée en ING1.

Nous avons complété ces écrits par une série d'écrits à lire en début / milieu d'ING1, que nous avons à nouveau partagé dans le cadre d'une conférence téléphonique en Mars 2016 avec des Parents d'Epitéens d'ING1. Et à nouveau la quinzaine de Parents ainsi réunis ont fortement recommandé la lecture de nos premiers articles vers Mars avant l'entrée en ING1 puis de la seconde série d'écrits vers Novembre de l'année d'ING1.

Tous ces écrits sont bien entendu à la disposition de notre communauté.

Nous avons publié deux articles qui ont servi de support à nos deux conférences téléphonique. Pour les Parents d'Epitéens il s'agit de l'article "Eléments d'information pour les parents de SPE sur les enjeux ING1"