Introduction

Une option souvent recommandée par l'EPITA

Durant la scolarité EPITA, les étudiants ont l’obligation d’effectuer un semestre à l’étranger : en cycle Préparatoire ou bien pendant le cycle Ingénieur.

L'école vous recommandera très probablement d’organiser le second semestre de prépa SPE à l’étranger. C’est souvent présenté comme la meilleure option pour optimiser la scolarité de votre enfant. Repousser au cycle Ingénieur, encore plus soutenu / intense, la recherche d’un stage à l’étranger peut vite devenir très contraignant / compliqué à organiser. Alors que l’Ecole vous aide à organiser le semestre à l’international en fin de cycle préparatoire. Cela semble être le choix d'environ 80% des élèves du cycle préparatoire ces 2 dernières années.
 

Mais en pratique un choix pas facile à faire

La majorité du Comité de Rédaction du blog recommandait aussi le S4 à l'étranger début 2016. 

Sauf que depuis nous avons compris que le programme pédagogique du S4 sur Villejuif comporte des cours qui préparent vraiment les étudiants à l'ING1.
Et à contrario la quasi totalité des destinations de S4 n'ont pas de cours équivalents. C'est quelque part logique, le cursus de l'EPITA étant "atypique" par rapport à d'autres enseignements en "2ème année de licence" retenu par la direction pédagogique de l'EPITA comme équivalence du S4.
Et du coup de nombreux étudiants arrivent insuffisamment préparés pour affronter la difficile première année d'ingénieur. Ce qui est un très gros sujets de discussion cette année avec la promotion en ING1, promotion au sein de laquelle nous connaissons plus de la  moitié des familles. Et après réflexion c'était aussi un gros sujet pour la promotion précédente.
Ce sujet ne doit surtout pas être négligé dans votre réflexion.

A contrario faire son S4 à l'étranger est clairement une expérience de vie très riche. Dans des destinations c'est aussi l'occasion de souder des groupes d'Epitéens qui arriveront alors en ING1 en équipe / dans un collectif plus fort pour affronter les épreuves de l'année suivante.
Et les étudiants reviennent souvent "plus mûrs" / "plus autonomes".
Le S4 à l'étranger est aussi souvent considéré comme des vacances.
 

Alors que faire me direz vous ? 

Il y a moins de 5 ans seuls "les meilleurs" partaient. Et la majorité des SPE restaient à VilleJuif. A priori partaient ceux qui avaient un niveau suffisant pour affronter l'ING1. Donc les étudiants avec un bon niveau notamment en informatique pratique et en algorithmique  (14 et + ?). Les autres restaient sur VJ et se préparaient de leur mieux au cycle ingénieur.  Avec des cours d'informatique pratique et un projet qui leur donnait des bases pour certaines activités d'ING1. Ainsi que des contacts avec les étudiants de la promotion précédente, plus disponibles pendant le S4 que pendant le S3, pour s'informer / se préparer.

Cette année certains étudiants de SPE, convaincus de l'importance de se préparer à l'ING1, vont essayer de suivre les recommandations de certains de leurs anciens et de certains professeurs et travailler une partie du programme Epita de S4 en parallèle de leur cursus à l'étranger. Mais là il faut une grande motivation, car c'est difficile à distance, sans l'accompagnement nécessaire. C'est surtout possible sur des destination où le groupe d'Epitéen est suffisamment "important" pour permettre à plusieurs volontaires de s'organiser et travailler ensemble.

Nous avons écrit un article sur ce sujet, basé sur de nombreux retours d'expériences : "Quelques conseils pour se préparer aux gros morceaux d'ING1".

Un petit conseil personnel peut-être ? demandez à faire un point d'étape en fin de SUP avec le professeur principal de votre étudiant, sur base de ses résultats au S1 et de ses contrôles continus de S3 (notamment le projet informatique).
 

Comment se renseigner

Il faut donc réfléchir aux différentes options avec votre enfant. Tous les élèves de SUP peuvent se renseigner lors de la semaine internationale, classiquement organisée fin Mars de chaque année. Et plusieurs universités partenaires viennent se présenter sur le Campus.

Mais entre ce qui est dit sur le campus, souvent par des étudiants qui étaient sur place plusieurs années avant, donc loin des réalités qui attendent vos Epitéens, ne sont pas toujours fiables. C'est ainsi que les cours présentés comme suivi sur certains destinations s'avèrent totalement différent une fois sur place pour les inscriptions.

Donc pour nous la clef est de partager avec des Epitéens qui sont idéalement sur place l'année juste avant. Voire l'année précédente.

Notre communauté est à votre disposition pour réfléchir sur ce sujet. En complément de ce petit article, qui se veut comme une introduction à ce choix important de milieu du cycle préparatoire, nous avons de nombreux articles et retours d'expériences plus détaillés qui sont dans la partie "privée" de notre blog. Toutes ces informations sont accessibles gratuitement via une simple demande d'inscription à notre blog.

Nous avons de plus depuis Juillet 2016 plusieurs dizaines de Parents d'Epitéens des promotions 2020 et 2019 qui acceptent de partager leurs expériences avec vous, sur le Forum du blog, ou par échange de mail.


Nos Forums Privés 2019 et 2020 ont compilé de petites statistiques sur les destinations des étudiants de SPE de ces deux promotions dans le petit article "Statistiques destinations S4". Cela montre bien la diversité des choix / les destinations les plus prisées.

N'hésitez pas à venir partager vos questions et avis via ce lien : nous contacter. Ou nous rejoindre afin de pouvoir accéder à nos informations détaillées via ce lien : nous rejoindre, ou en utilisant le menu "demande d'inscription" dans le menu à gauche.
 

Réflexions sur les critères de choix

En étudiant une cinquantaine de choix différents, il est clair qu'il y a de très nombreuses approches de la question. Nous allons donc commencer pour vous donner quelques uns des critères les plus souvent considérés, suivi d'une série de retours d'expériences personnels que vous pourrez retrouver sur notre forum, avec tous les détails de ce que les élèves auront "découvert" sur place, mais aussi des éléments clefs à prendre en compte comme les budgets, les tailles de groupes d'épitéens, les cours, le niveau d'étude, ....

Critères de choix fréquemment considérés :

Dans un ordre aléatoire citons :

  • La taille du groupe des Epitéens : « certaines universités accueillent entre 10 et 20 EPITEENS, ce qui peut souder les groupes avant l’entrée en ING1. D’autres accueillent uniquement 2/3 EPITEENS qui sont noyés dans la foule des étrangers ».
  • Le budget : « le budget global intégrant avion, logement, coût de la vie, éventuels frais de scolarité supplémentaires, assurance, peut très fortement varier (des écarts > 8.000 EUR sont cités dans les exemples sur le Forum) ».
  • Les cours : « attention : certaines universités ont des cours qui peuvent être de très bon niveau, et il serait dommage d’envoyer un enfant qui risque d’échouer dans un environnement totalement différent de ce qu’il connait. Et les cours proposés par les universités partenaires peuvent fortement varier : il est pertinent des prendre des cours qui vont intéresser votre enfant ».
  • La pertinence des cours pour se préparer à ING1
  • La réputation de l’université, voire de la destination.
  • La destination : « Une vraie envie de découvrir une culture / un pays ».
  • La distance par rapport à la France, et pas uniquement pour des enfants très jeunes ou pouvant potentiellement nécessiter un suivi médical particulier ».
  • La langue pratiquée : « soit pour s’améliorer, mais alors attention au niveau des cours à l’université, soit pour éviter de cumuler les problèmes ».
  • Le logement : « certaines destinations proposent des co-locations propices à la création d’un groupe soudé d’étudiants Epitéens. D’autres offre des logements chez l’habitant qui peuvent être plus aléatoires, voire des résidences universitaires très éloignées du campus ».
  • Risque géographique : « certains parents limitent les choix offerts à leurs enfants, comme par exemple la Turquie ».
     

Des retours d'expériences concrets :

Compilation de témoignages réels compilés sur notre Forum :
  • « Chine. Dernier choix disponible du fait des rattrapages en fin de S2… C'était la Chine ou le S4 en France, donc pas vraiment de choix »
  • « Chine. Notre premier choix était l'Afrique du sud mais des rattrapages l'ont annulé. Les cours devaient être en anglais. ».
  • « Villejuif. Mon fils n'a pas voulu partir à l'étranger cette année. Il est encore jeune (il a un an d'avance) mais surtout c'est son choix à lui ».
  • « Afrique du Sud. Nous avons procédé par élimination :
    • pas de destination payante (Il ira en touriste plus tard ou peut être dans son boulot futur)
    • pas Erasmus car ne parle pas espagnol, ni allemand etc
    • pas Finlande car réputée trop difficile donc pour tête de promo
    • peu attiré par la culture asiatique, d’autant plus qu’il n’y a qu’1 ou 2 étudiants parfois
    • mon seul veto parental : la Turquie car trop proche de la Syrie
    • pas Angleterre car logement chez l’habitant
    • pas Irlande car réputation de « glandeurs »
    • pas attiré par les pays de l’est, pas assez exotique peut être ! ».
  • « Toronto. Ce n'est pas son premier choix. Le 1er choix était la Corée (Séoul) avec plusieurs camarades. Mais le S1 nécessitant un rattrapage, le classement ne permettait plus cette destination. Le critère prédominant a alors été une destination de langue anglaise dans une université renommée et un pays de préférence anglo-saxon. »
  • « Chicoutimi. Ma fille est passionnée par l'univers des jeux vidéos. Et le Canada est un pays phare du domaine avec quelques uns des plus grands studios installés notamment à Montréal. On a ensuite regardé les programmes des universités en privilégiant les matières « info », et le choix fut vite fait : Chicoutimi - sauf qu'une fois sur place le module de "informatique" proposé a été remplacé par un module "qualité" très loin de ce qui attend les futurs étudiants d'ING1. Et les activités autour des "jeux videos" sont inaccessibles aux Epitéens ».
  • « 1er CHOIX : Chicoutimi. 2 grands critères : Etablissement sans surcoût, certaines destinations nécessitant un réel investissement financier +  Matières étudiées (choix fait par mon fils) »
  • « Choix Oxford pour améliorer accent anglais ( cursus en Anglais à EPITA) »
  • « Irlande. Critère parents: Anglais / que ce stage soit utile pour le TOIC et tout ce qui doit être fait en anglais - Critère étudiant: vivre sur un campus : rencontrer d'autre jeunes de tous les pays »
  • « Rome. C'était le premier choix de notre fils , et il était content de l'obtenir, cette université ayant très bonne réputation. En fait, peu d'élèves demandent Rome, car les cours se font en langue italienne, et non en anglais comme dans les autres destinations. Comme notre fils est déjà en section internationale, il n'y avait pas nécessité de la pratique de l'anglais pour son premier séjour international. »
  • « La Finlande pour le contenu des cours, la culture du pays, et le fait que cela soit une destination Erasmus. Oui c'était le 1er choix malgré le fait d'être passé en rattrapage pour une matière (maths) en juillet. Mais à priori beaucoup de travail et un niveau très difficile en intelligence artificielle....»
  • « Corée du Sud : CULTURE DIFFERENTE + DEPAYSEMENT + NIVEAU DE L'UNIVERSITE élevé »
  • « Stafford pour la proximité ( mon fils a des problèmes de santé pouvant nécessiter un retour rapide en France ) et le coût ( relativement peu élevé par rapport à d'autres destinations ). C'était notre premier choix. »
  • « Stafford - C'est mon fils qui a choisi seul et c'était son 1er choix »
  • « Cracovie - C'est son "premier" choix, après avoir hésité avec l'Inde puis Prague. Niveau des cours abordable et pas de physique »
  • « Californie / Monterey Bay- Le principal critère était la destination : mon fils voulait absolument aller aux Etats Unis. Dans un premier temps nous avons regardé l’université de Boston seule destination à l’époque. Dès que nous avons appris qu’il y avait la possibilité d’aller en Californie, il a postulé pour la Californie. (Le temps est beaucoup plus agréable !!) : California State University, Monterey Bay. »
  • « Afrique du Sud - l'enfant d'un ami proche y avait été fait son S4. Il avait passé un séjour très enrichissant qui avait permis au groupe d'Epitéen partis là bas de revenir très soudé. Ce fut un énorme plus pour surmonter l'année d'ING1. »

De quoi faire une première liste à approfondir avec les différentes sources d'informations à votre disposition 

Les élèves de SUP vont avoir le droit pendant le S2 à un certains nombres de présentations / échanges avec certaines universités partenaires et étudiants ayant déjà été sur place. Notamment pendant la semaine internationale organisée fin Mars par l'EPITA. Et ils vont pouvoir trouver sur YouTube ou sur FaceBook différents retours d'expériences concrets pouvant dater de quelques années.

Vous pourrez en complément trouver un petit groupe d'une quarantaine de parents mobilisés sur notre blog qui vous ont déjà compilé de nombreux retours d'expériences détaillés, et sont surtout disponibles pour répondre à vos questions. Et ce tout au long des mois de Mars à début Juin, date à laquelle vos enfants vont devoir faire leurs trois voeux.

Notre groupe a préparé une vingtaine de retours d'expériences structurés (complété par de nombreux retours au "format libre") sur base du questionnaire suivant :
  • Quels ont été vos principaux critères qui vous ont fait choisir cette destination ? Est-ce votre premier choix ?
  • Avez-vous trouvé des informations utiles pour faire ce choix, et si oui lesquelles (communauté Facebook pour les élèves, connaissances personnelles, documents remis par l’école, …) ?
  • Combien d’Epitéens sont partis dans cette université en 2016 / 2017 ? Savez vous si il restait des places disponibles pour d’autres Epitéens ?
  • Quelles sont les dates du séjour de votre enfant (date départ/arrivée et dates de cours) ?
  • Quelles sont les dates recommandées par l’EPITA pour le stage d’exécutant de SPE ?
  • Quelles sont les matières étudiées (avec si possible une idée du niveau des cours pour un Epitéen) ? Combien d’heures de cours par semaine ? Des options possibles ?
  • Les formalités à réaliser avant le départ sont-elles claires / faciles à gérer ? Des retours d’expériences / conseils à partager sur ce sujet ?
  • Type de logements proposés / estimation des frais associés ? Logement retenu ?
  • Quels sont les éléments de budget que vous avez estimé pour le séjour sur place (avion, frais scolarité, frais logement, budget repas, budget loisir, assurance, frais visa, frais médicaux, …) :
  • Commentaires généraux (accueil à l’arrivée, ambiance, intégration dans l’université, …) 
La lecture de ces différents retours est très enrichissante. Ces différents témoignages récents devraient vous permettre de bien poser le choix avec votre enfant, que ce soit de faire le S4 à VilleJuif, ou encore à l'étranger. Toutes ces informations sont accessibles gratuitement via une simple demande d'inscription à notre blog (cf introduction).
 

Une fois la destination du S4 confirmée, vient la phase de préparation

Et c'est là que tout commence. Une fois les résultats du conseil de classe du S2 de SUP obtenus, sans ou avec rattrapage, votre enfant va savoir si il peut partir, et pour quelle destination. Et c'est là qu'une étape très importante, et pouvant être très lourde, commence : la préparation du voyage.

Nous avons rédigé un article introductif pour vous permettre de comprendre et d'anticiper la phase de préparation du séjour. Il s'agit de "Préparer son séjour de S4 à l'étranger". Cet article vous donne aussi les liens vers les ressources (articles, témoignages, thématique de partage du Forum) que le blog a mis à votre disposition pour vous aider dans cette démarche.

Notre Forum s'est structuré au printemps 2016 pour permettre aux Parents d'Epitéens de SUP qui le souhaitent de partager leurs informations pendant cette phase de préparation pour les séjours 2017. Plusieurs de nos membres actifs des promotions 2019 et 2018 ont ainsi pu partager leurs informations autour de la préparation du départ de leurs enfants en Chine, et cela s'est avéré fort utile... Et plusieurs ont accepté d'être contactés pour répondre (eux ou leurs enfants) à des questions complémentaires.